L’utilisation du tufting gun nécessite une bonne maîtrise. Cela passe par la connaissance de ses différentes composantes, de son fonctionnement et des principes d’utilisation.

Constitution d’un tufting gun

Tufting gun que faut-il savoirLes différents types de tufting gun comportent des éléments essentiels communs. Certains peuvent posséder des pièces spécifiques. L’équipement principal est formé du moteur, du composant de touffetage et de la tête du pistolet. Le système est mis en marche grâce à un déclencheur. Le pistolet utilise une aiguille et des ciseaux pour effectuer le touffetage et la coupe des poils. Les ciseaux sont guidés par une vis de réglage. Un régulateur de vitesse adapte la rotation du moteur aux besoins de fabrication. La rotation est effectuée grâce à un roulement.

Les essentiels à savoir pour l’utilisation du tufting gun

Une première vérification porte sur la gâchette du tufting gun. Elle s’effectue hors alimentation. Cela permet de constater la présence ou non d’obstacle. L’ajustement de la symétrie de la roue à came est indispensable pour obtenir la longueur de poils désirée. Les axes du corps et ceux du palier du bras doivent être parallèles. Le bon fonctionnement des ciseaux est également à vérifier. Il s’agit d’essayer leur ouverture et fermeture. Cela évite les défauts de fabrication et les risques de destruction du produit. La hauteur de la pile est ensuite ajustée avant la mise en marche. Toutes ces mesures sont entreprises pour assurer une utilisation optimale du pistolet.

La confection du tapis commence après les contrôles préalables. Elle commence par la mise en place du fil sur l’appareil. Le réglage des paramètres permet de programmer l’exécution automatique de la fabrication. Il permet de choisir la longueur des poils, la structure des motifs. Il est préférable d’installer le tapis à confectionner sur un cadre.