La pire voiture du monde!

La compagnie d’assurance britannique Warranty Direct a conçu la voiture de rebut par excellence. Il s’agit des parties problématiques de certaines des voitures particulières les plus populaires en Europe.

Les conducteurs les détestent, les maîtres mécaniciens les adorent : Les parties les plus problématiques – du moins selon la compagnie d’assurance – de certaines des voitures particulières les plus populaires en Europe.

Monster Mk1 est le nom du véhicule – virtuel – qui se compose de ces pièces. Ce serait le spectre de la peur pour chaque conducteur. Il est entraînée par le moteur sensible de la MG TF, la transmission de puissance est assurée par la transmission sensible de la Land Rover Freelander et est dirigé par la technologie faiblement conçue du Volvo V70.

Les freins proviennent de l’Audi A8, la suspension surchargée de la BMW M3. Le conglomérat sinistré est complété par l’allumage de la Mercedes Classe V, l’électronique de la Renault Mégane, la climatisation de la Seat Alhambra et le refroidissement de la Seat Toledo.

 

2300 euros par an de frais d’atelier

Pour les véhicules de Frankenstein, seuls les composants exceptionnellement susceptibles d’être réparés qu’une compagnie d’assurance a déterminés sur la base de ses statistiques sont admissibles. Le monstre Mk1 – donc la prévision – s’arrêterait tous les mois et causerait chaque année la conversion d’environ 2300 euros de frais d’atelier.

Mais alors que le cauchemar de la voiture conduirait tous les propriétaires à la ruine, cela ne s’applique pas nécessairement aux donneurs de pièces détachées. Malgré les problèmes individuels, l’essentiel est que ces voitures peuvent être assez fiables.

f }