Grain de blé

Le ‘Bulgur’

Le sujet qui nous occupe aujourd’hui est celui du bulgur ou bourghul, burghul, burghul… appelé de mille façons différentes, bien qu’il soit toujours le même. Le bulgur est le grain de blé préparé d’une manière spécifique : le grain est mi-cuit (partiellement cuit à l’eau ou à la vapeur), puis séché et fendu ou piétiné.

Cette céréale est produite et servie dans le monde entier depuis des millénaires, consommée par les empereurs chinois et romains, c’est l’une des principales céréales de la cuisine des pays du Moyen-Orient et de la Méditerranée orientale.

On pense que les populations hébraïques auraient déjà pu le préparer il y a environ 4 000 ans, donnant ainsi à l’humanité l’un des premiers aliments transformés.

Comme il est déjà partiellement cuit, il peut être conservé longtemps. Il est consommé en Turquie et dans de nombreux autres pays. C’est un aliment très intéressant et facile à manger. Bien que précuit et « craquelé », le bulgur conserve 95% du son et du germe dans son noyau, il est donc toujours considéré comme un aliment complet.

Compositions

Il est riche en minéraux et en fibres. Il contient des niveaux très élevés de minéraux tels que le calcium, le phosphore et le potassium, ainsi que des antioxydants : carotène, lutéine, vitamine K beta et un peu de vitamine E.

C’est une excellente source de fibres alimentaires, contenant des fibres solubles et insolubles. Il a été démontré que les régimes riches en fibres solubles aident à réduire le risque de maladies cardiovasculaires en abaissant le taux de cholestérol LDL dans le sang (communément appelé  » mauvais cholestérol « ).

La plupart des fibres alimentaires bulgur sont insolubles et une alimentation riche en fibres insolubles maintient la santé intestinale et, selon certaines études, peut diminuer le risque de cancer du côlon-rectal.

Types

Nous avons différents types de bulgur : le bulgur entier (le grain de blé cuit, mais non cassé). Ce n’est pas facile de s’y rendre, car la plupart des boulgour qui sont commercialisés ici sont des fêtes. Cette céréale peut être trouvée dans diverses granulations, de plus grossière à plus fine.

Astuces

Traditionnellement, le grain le plus grossier est utilisé pour le pilaf (cuit comme le riz), le milieu pour les céréales (un plat de petit déjeuner inhabituel et délicieux) et le plus fin pour le taboulé (une salade typique du Moyen-Orient faite de bulgur, persil haché, concombre, tomate, huile d’olive, et jus de citron). Ce bulgur fin peut être trempé et servi cru dans une salade.

Dans notre culture, nous n’avons pas l’habitude de cuisiner des céréales – le riz est presque le seul que nous utilisons dans nos cuisines. L’utilisation du bulgur dans les recettes est similaire à celle d’autres céréales et bien qu’il soit bien connu comme l’ingrédient principal du taboulé et du pilaf, il peut également être utilisé dans le falafel (un espace de croquette typique du Moyen-Orient, généralement fait de pois chiches ou de fèves).

On peut l’ajouter aux soupes, aux produits de boulangerie, aux garnitures ou dans les ragoûts et les ragoûts. Il est facile à préparer : s’il s’agit d’un bulgur moyen ou fin, il suffit de le tremper dans la même quantité d’eau bouillante que les céréales, le feu déjà éteint, jusqu’à ce que tout le liquide soit absorbé ; s’il est épais, il faudra le faire bouillir avec l’eau (eau double, comme le riz) pendant environ 5-7 minutes puis le laisser reposer sans excès.

C’est un aliment idéal dans un régime végétarien en raison de sa haute valeur nutritionnelle (53 % de glucides complexes), de sa souplesse et de son goût délicat et particulier. C’est aussi un bon substitut à la viande dans la préparation de hamburgers ou de boulettes de viande de légumes de divers ingrédients.

f }