Réaliser, dont le sens est “réaliser, réaliser ou entreprendre quelque chose”, s’écrit en trois mots, selon le dictionnaire de l’Académie, puisqu’il fait allusion au mot cabo, “extrême”, et non au terme finir, “finir”.

Cependant, la presse lit des phrases telles que “les dirigeants européens ont encore échoué cette semaine dans leurs accords pour mener des initiatives visant à apaiser la crise” ou “La sécurité privée de l’hôtel a empêché les manifestants de mener à bien leur plan.

Dans ces cas, il aurait été opportun d’écrire : “Les dirigeants européens ont encore une fois échoué cette semaine dans les accords pour mener des initiatives visant à apaiser la crise” ou “La sécurité privée de l’hôtel a empêché les manifestants de mener à bien leur plan”.

“Extradition”, et non “extradition”

Le terme extradition, qui signifie “remise d’une personne par les autorités d’un État aux autorités d’un autre État qui la revendique judiciairement”, est écrit avec un seul c, selon le Dictionnaire pan-hispanique des doutes.

A l’occasion de l’affaire Assange, il est fréquent de voir écrit dans certains médias, de manière inappropriée, extradition à deux ces, confusion probablement due à l’influence de la diction.

Ainsi, on peut lire des phrases telles que “Rafael Correa aurait décidé d’offrir l’asile politique au fondateur de Wikileaks afin d’éviter son extradition vers les Etats-Unis”, “Londres n’est pas disposé à fournir une conduite sûre pour son extradition”.

L’extradition est écrite avec un seul ce, de sorte que la chose appropriée dans les exemples cités aurait été : “Rafael Correa aurait décidé d’offrir l’asile politique au fondateur de Wikileaks pour éviter son extradition vers les États-Unis”, “Londres n’est pas disposé à fournir une conduite sûre pour son extradition”.